12746127_1672839862990182_1728448887_n

Un feu bi-colore

Que vous soyez collégien, lycéen, parent d’élève ou automobiliste Wavrinois passant par là, vous avez forcément eu à faire au feu bicolore du collège, rue Roger Salengro.
Oui oui, ce feu bicolore, vous avez bien lu ! L’un des rares de son espèce. Ce feu comme vous l’aurez compris ne laisse pas paraître le traditionnel trio de couleurs : vert, orange et rouge mais seulement deux couleurs : orange et rouge. Ce qui peut parfois perturber les conducteurs non-habitués ou faire l’objet de plaisanteries amusant les jeunes Wavrinois, quelques choses comme : passer à côté du feu et appuyer sur le bouton sans aucune intention de traverser et dans le seul but d’embêter le monde. Cela vous rappelle quelque chose ?

Je suis certaine que beaucoup d’entre nous ont déjà subit les effets de ce feu incontournable (dans les deux sens du terme).

Si vous êtes collégiens ou ex-collégiens, vous avez forcément eu à supporter pendant 4 années (voire plus pour les plus tenaces) ce passage entre deux heures de cours, d’un bâtiment à l’autre. Cette épreuve quotidienne que les surveillants ont la joie (ou pas) de devoir gérer. Ils en ont l’entière responsabilité. Et nous, collégiens exemplaire que nous sommes, nous nous amusons toujours à nous pousser, nous bousculer, nous entasser pour franchir ce calvaire de tous les jours (non, non je n’en rajoute pas des tonnes).

Si vous êtes parent d’élève, vous avez eu l’énorme privilège de participer à ces bouchons de 8h10 à 8h25, tout aussi incontournables.
Vous savez très bien de quoi je parle : vos enfants qui râlent parce qu’ils sont en retard ou plus couramment parce qu’ils n’ont pas envie d’y aller, cette place qui reste introuvable, la radio choisie par vos enfants qui vous agace au plus haut point, l’heure qui tourne, cette horrible pensée de la route que vous avez à faire après, l’heure à laquelle vous allez arriver au travail mais surtout, surtout, ce feu qui ne passe jamais au vert !!

Le quotidien de nombreuses familles wavrinoises.

Je connais quelques personnes au sang légèrement chaud qui n’hésitent pas à griller ce feu lorsque la voie est libre. Peut-être que vous aussi.
Malheureusement, j’ai bien peur pour ces filous qu’ils doivent maintenant ronger leur frein, un nouveau panneau fraîchement ajouté laisse imaginer que cet endroit pourrait faire l’objet d’une surveillance vidéo et je doute fort que ce soit pour réprimander le gamin de 8 ans qui s’amuse à appuyer sur le fatidique bouton pour le plus grand bonheur des automobilistes.

12736425_1672839822990186_1740242418_n

2 commentaires

  1. Un bel article décrivant avec tacte un feu et un lieu atypique de Wavrin que tout le monde connaît subit ou s’y amuse …
    A bientôt pour une autre lecture

  2. Un feu qui rend vert !
    Un article original sur ces petits détails qui font notre quotidien. Il faut conserver cette acuité, cette capacité à saisir et à retranscrire ces détails auxquels on ne prête plus attention avec l’habitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*