SabineP1a

L’art de positiver

Il est de ces personnages qui cultivent avec brio l’art de positiver. Ce sont généralement des personnages que nous trouvons en tant que bénévoles au sein d’actions caritatives, oeuvrant dans l’ombre pour le bien de la communauté. A Wavrin, nous avons la chance de compter un bon nombre de ces cœurs vaillants. L’un d’eux n’est plus à présenter, vous avez très certainement déjà croisé cette femme à l’occasion du Téléthon (ou lors d’autres manifestations wavrinoises) arborant l’écharpe jaune de manière enthousiaste, elle est aisément reconnaissable de par ses deux inséparables compagnons : son appareil photo et son sourire. Vous l’avez reconnue, nous parlons bien de Sabine Populaire.

Sabine est une fille du Nord, une vraie, de celles qui n’ont jamais quitté leur fief. Son petit patelin, c’est Wavrin. Un patelin qui a bien grandi depuis ses plus jeunes années ! Elle ne tarit d’ailleurs pas d’éloges à ce sujet : « Je me sens bien dans ma ville. De multiples associations qui permettent de s’ouvrir à la culture, de pratiquer un sport et surtout d’avoir une vie sociale, ou encore des espaces verts pour de jolies balades, font de Wavrin un endroit où il fait bon vivre. »

Depuis des années, Sabine se livre à ses passions, l’écriture (note des Plumes Wavrinoises : peut-être aurez-vous le plaisir de lire sa prose ici par la suite), la photographie et les voyages.

SabineP3b

En parlant de voyages, elle nous a confié qu’au travers des différents pays visités, elle a eu le privilège de rencontrer des gens très ouverts et de découvrir diverses cultures parfois très différentes. Cela lui a permis d’apprendre beaucoup sur son prochain :

« L’Homme n’a pas besoin d’être riche pour donner. Seule la richesse de l’âme est importante. Nous vivons dans une société égocentrique et la solitude n’a jamais mené au bonheur. Savoir vivre en communauté, s’ouvrir aux autres, sourire, ouvrir le dialogue, prôner la non-violence et donner un peu de temps pour les autres sont des choses à la portée de chacun. J’en ai fait le constat à maintes reprises. On est riche de ce que l’on donne ! »

SabineP2b

La vie a amené Sabine à côtoyer le handicap de près, d’abord avec son mari puis avec sa nièce. Elle s’est engagée à se battre pour eux, avec eux. Depuis quelques années, le comité Téléthon a mobilisé de nombreux bénévoles au sein de la commune. Elle qualifie cela comme un travail de longue haleine qui demande du temps, de l’énergie et de la bonne volonté, mais qui apporte aussi de l’Amitié, des échanges, de la joie et de la complicité ; Une belle chaîne de solidarité:

« A l’heure où chacun regarde son nombril d’un peu trop près, il est courageux de se lancer dans le bénévolat et de rester fidèle à ses engagements. On dit toujours que la critique est facile et l’art est difficile. C’est sûrement vrai, mais j’espère conserver encore longtemps cet art du savoir donner et rallier beaucoup de belles âmes prêtes à nous rejoindre pour atteindre ce bonheur que seuls ceux qui savent donner sans rien attendre en retour connaissent. »

Les Plumes Wavrinoises ne peuvent que saluer un tel état d’esprit, Sabine est un exemple parfait de ce que nous souhaitons mettre en avant au travers de nos textes : l’humanité au sein de notre belle commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*